当前位置:迈博体育 - 首页

Raffinage:l'Étatnedoitpasentérinerlacasse

2019-09-20 网站地图 :138รอง

Alors queledélaipourles offres de reprise de Petroplus到àéchéanceaujourd'hui,la CGTappelleàlagrèveanstout le secteur。

La date n'apasétéchoisieau hasard。 C'est aujourd'hui que les candidats peuvent,pourladernièrefois,déposerleuroffre de reprise pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne(Seine-Maritime),mise en liquidation judiciaire le 16 octobre,malgrél'appuide l' intersyndicale CGT-CFDT-CGC et des470salariésaudossier du groupe Netoil。 Pour refuser le saccage de tout le secteur du raffinage en France,la CGTappelleàunegrèvede24 heures dans les raffineries。 «C'est un premier coup de semonce,avertit Charles Foulard,secrétairefédéraldela Fnic CGT。 Lesconséquencesdevraientêtrelimitéessurl'approvisionnement,mais elles seront toutdemêmefinancièrespourlespétroliers。 »

Dansuncommunqué,laCGTdécritune«casse duraffinagemenéeparlespétroliers»qui est«intégralementcompenséepardes importations massives de produitsraffinés»。 Et deconstateramèrementque«lanouvellemajoritéprésidentielle,par son inaction et son manque de courage politique,entérine»lapolitiqueengagéeparleprécédentgouvernement,avec lesfermeturesàDunkerque(Nord)etàReichstett(Bas-Rhin)。 Pour le syndicat,le gouvernement doit«prendresessresponsabilités»。 Comme«premier pas vers une nationalizationcomplètedusecteur de l'énergie»,laCGTRéclamela«préemption»de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne et de celle,aujourd'huiàl'arrêtetateacéedefermeture,appartenantàLyondellBasell àBerre(Bouches-du-Rhône)。 Partisane d'un«pôlepublicde l'énergie»qui permettrait de«faire financer lesinvestissementsnécessairespartoutelachaînepétrolière»,elle entend aussi obtenir une«taxation des produits d'importation venant de pays nonsoumisàlamêmerèglesociale et environnementale»。

Thomas Lemahieu

(责任编辑:卫斯理)
文章人气:244